Plaisirs – dans les murs de Gunter Sachs

INTERNATIONAL PLAYBOY


Celui qu’on surnommait “l’unique playboy allemand” fut l’homme qui, à lui seul, incarna l’esprit jet-set et libre des sixties. Collectionneur d’art averti, photographe de mode reconnu, et bien sûr époux de Brigitte Bardot, la vie de Gunter Sachs était une boucle ininterrompue entre Paris, Londres, Palm Springs, Saint Tropez, où l’attendaient ses demeures au goût bien à lui… Sans oublier Saint-Moritz.

Sachs attitude

Q

uand on est l’héritier de la marque automobile Opel, on n’a pas besoin de travailler. Pourtant Gunter Sachs était un homme d’action. Sportif aguerri (fondateur et président du club de bobsleigh à St Moritz), collectionneur d’art et ami d’artistes comme Warhol et Dali, photographe de mode, mécène, il vivait à cent à l’heure entre ses résidences luxueuses, au volant de bolides, naviguant sur son yacht The Amazon ou pilotant avions et motos.

Cette énergie, on s’en doute, il la mettait aussi à profit des conquêtes féminines : Soraya Esfandiary, l’ex femme du Shah d’Iran, Britt Ekland ou Tina Onassis et bien sûr Brigitte Bardot pour qui il déversa des centaines de roses rouge sur la Madrague, en guise de demande en mariage.


We lived our life wildly and passionately. Then we separated as naturally as we met.


About Brigitte Bardot’s relationship


Reflet de la génération d’après-guerre, à la soif insatiable de liberté et de fête, Gunter Sachs, tout en pantalons de couleur claire, blazers croisés et mocassins souples, incarne toujours dans l’esprit collectif le plus flamboyant des playboys de la Riviera. Princesses en exil, mâles en tous genres, industriels conquérants et vedettes de cinéma entourent le maître de cérémonie d’une cour faste et excentrique.

Avec les remerciements de Saint Moritz

La station de sports d’hiver de Saint-Moritz doit beaucoup à Gunter Sachs, qui passait ses vacances hivernales au Badrutt Palace Hotel. Collectionneur depuis toujours, il a accumulé des pièces de Jean Fautrier, Andy Warhol, René Magritte, Salvador Dalì et Roy Lichtenstein ; sans compter celles d’Yves Klein, Arman ou encore César et Joe Colombo. On en retrouvait une partie dans son penthouse du Badrutt Palace : la cuisine était habillée des fameux portraits de Marilyn Monroe par Warhol, la salle de bains était décorée par Roy Lichtenstein, l’entrée de l’appartement accueillait les sculptures de César et Wesselmann avec un mur dédié aux Nouveaux Réalistes, les tables “SM” signées par le maître du genre Allen Jones occupaient l’espace… Un hommage au Pop art qui a été en partie dispersé à Londres par Sotheby’s en mai 2012.

Non loin de la station helvétique, Gunter Sachs possédait un immense chalet à Gstaad. Ce fut sa dernière demeure, où il se donna la mort à 78 ans pour éviter les traumatismes d’Alzheimer. Son goût pour l’immobilier de caractère ne s’arrêtait pas là ; un loft à New York acheté conjointement avec Gianni Agnelli et bien sûr la villa Capilla de Saint-Tropez avec son jeu d’échecs extérieur à taille humaine… Son duplex parisien niché dans le quartier de la Muette a été mis en vente en septembre 2013. La chambre de Sachs étaient dans son état d’origine ainsi que la discothèque décorée comme Chez Régine, à la grande époque…


L’été approche et les bords de mer vous font de l’oeil. Tenue chic et estivale de rigueur comme Gunter Sachs, privilégiez les pantalons clairs et le blazer bleu croisé. Avec une paire de mocassins vous êtes paré à toutes éventualités festives !

CHEMISE

Modèle Andrea
Pinpoint bleu ciel
89 euros.

PANTALON

Pantalon en coton mastic,
170 euros.

BLAZER

Veste Lapo croisée
lin bleu smalt,
380 euros.

MOCS

Tasses Sanders
Velours châtaigne
295 euros

Partager

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *